L'actualité de SOS Prema

Article paru dans aufeminin.com : « Charlotte Bouvard, la bonne fée des prématurés »

« Mon histoire a été un détonnateur. J’ai choisi de monter une association avec une vraie rage. Je voulais qu’aucune femme ne vive ce que j’ai vécu. »
Il y a 9 ans, Charlotte Bouvard plaque le marketing pour monter sa propre association, SOS Prema, à la suite d’une expérience personnelle très douloureuse : la naissance prématurée de son fils. Aujourd’hui, elle œuvre auprès des pouvoirs publics, des médecins et des parents pour rendre la prématurité plus douce. Rencontre avec la bonne fée qui s’est penchée sur le berceau des (trop) petits.

En 2004, Charlotte Bouvard accouche de son 2e enfant, Maxence, avec 9 semaines d’avance. Hémorragie, panique, pompiers, césarienne, transfert d’urgence dans un service néonat, 4 jours de réanimation, 1 mois d’hospitalisation, « une expérience cauchemardesque » raconte-t-elle. « J’ai rencontré mon fils pour la 1e fois quand il avait 4 jours, quand il est sorti de réa. Il a commencé sa vie sans moi, autant dire que ça complique pas mal les relations. »
Après un mois en unité de néonatologie – « et ce qu’on y voit est vraiment très moche » précise-t-elle – elle peut enfin rentrer chez elle. Mais c’est là que le cauchemar commence.

« On pense que lorsque l’on sort de l’hôpital c’est gagné. Mais c’est le moment où la femme qui a tout porté s’effondre. Personne, pas même le père, ne peut comprendre ce que ressent la mère. Je n’avais plus de personnel médical pour m’aider, plus de machines pour me rassurer, j’étais toute seule avec un bébé de 2 kilos qui souffrait d’immaturité digestive et ne parvenait pas à s’adapter à son environnement. Je ne dormais pas, j’étais épuisée, traumatisée de l’accouchement. J’étais en détresse. »

Une solitude qui va durer des mois, pendant lesquels Charlotte pense chaque jour qu’elle va craquer. Ce n’est qu’avec l’été et les 6 mois de son fils qu’elle commence à relever la tête. Et décide aussitôt de créer une association.
[Lire la suite]

4 Commentaires

  • monloulou

    Merci Charlotte, moi j’ai relevé la tête grâce à SOS Préma ;)

  • saky75

    Merci pour ce site, pour toutes les infos et je remercie Anne Gwen, la puéricultrice de la néonatalité de m’avoir donné vos coordonnées!!!

  • je suis d’accord avec vous rien n’ai fait pour les mamans et meme les papas qui sont dans notre cas personne ne peux comprendre à part les gens qui ont vecu la meme chose que nous courage à toutes et tous !!
    Si vous voulez correspondre avec moi je suis la maman d’une petite fille née à 33semaines qui va à merveille à ce jour voila je suis là si besoin

  • Super initiative j’admire votre courage, je vous souhaite être écoutée par les pouvoir public les seul qui peuvent prendre les décisions.