L'actualité de SOS Prema

SOS Préma a 10 ans!

10250307_1573652456193393_5535383383335595299_n

Ce mois-ci SOS Préma fête ses 10ans… quelle étape !

Nous avons des projets plein la tête afin de faire encore plus pour les 10 années à venir : notamment, une newsletter pour vous parler de nos actions et de la concrétisation de nos projets.

Si vous souhaitez la recevoir gratuitement, envoyez-nous votre Nom / Prénom / adresse mail / code postal à : 10ans@sosprema.com (attention à ne pas dévoiler ces informations ici car la page est publique :)  !)

 

Charlotte Bouvard, fondatrice et directrice de SOS Préma, profite également de cet anniversaire pour vous délivrer ce message :

« 10 ans…
Et en vous disant 10 ans, je pense à vous.
Vous qui m’avez accompagnée,
Vous qui m’avez encouragée,
Vous qui m’avez portée.
Et en vous disant 10 ans, je pense à chaque enfant,à chaque parent,
Que nous avons écouté,
Que nous avons aidé,
Que nous avons aimé.
Car c’est bien d’amour qu’il s’agit.
La solidarité, c’est de l’amour.
SOS Préma, il y a 10 ans, c’était une expérience,la mienne.
SOS Préma aujourd’hui, c’est 70 antennes en France,350 bénévoles, 6 salariés.
Et c’est surtout 500.000 familles que nous avons aidées.
500.000 familles impactées durement par ce traumatisme d’une naissance difficile
D’une naissance ou la vie côtoie la mort.
Car c’est bien ça la prématurité.
Je tiens à vous remercier chacun, du fond du cœur et au nom de toute l’équipe, d’être à nos côtés. »

1 Commentaire

  • laplaine1

    Tout d’abord, je tiens à souhaiter un joyeux anniversaire à l’association et remercier très sincèrement Charlotte et ses collaborateurs pour leur investissement, le travail accompli, l’aide apportée aux familles.

    Je suis sur la réserve concernant cet anniversaire. Quelles avancées depuis la création de cette association ! Je pense que les familles ne vous remercieront jamais assez de l’aide, du soutien reçus.

    Mais que font les pouvoirs publics? Ils me donnent l’impression que ce problème de société n’est en rien une priorité alors qu’il y a tant à faire ! Je sais pas. J’ai tendance à vous admirer profondément pour votre combat qui est tellement épuisant quand on ne voit pas les choses progresser comme on le voudrait, comme ce serait nécessaire.

    Bon courage