L'actualité de SOS Prema

Un film pour faire tomber les tabous ?

Mettre des mots sur les maux, ou ici, des images sur les maux : le film « Return to Zero » (sorti le 17 mai dernier dans plusieurs pays dans le monde) sera (enfin !) diffusé en France le vendredi 16 janvier à 15h15 sur TF1 sous le nom « un berceau sans bébé ».

Notez bien la date, et programmez vos enregistrements : il n’y aura peut-être pas de replay disponible…

 

Pas de prime time, pas de replay… le deuil périnatal est un sujet toujours tabou dans notre société : explications de Myriam DANNAY, psychologue à l’association :

 

« Perdre un bébé in utéro, est-ce si dramatique ?

Finalement comment un bébé qui n’a jamais existé pourrait provoquer une quelconque souffrance dans un couple ? « La nature est bien faite » diront certains, « vous êtes jeunes vous en ferez d’autres » diront d’autres.

 

Ce film peut permettre d’aider ceux qui ne connaissent pas ce sujet d’avoir des représentations qui leur permettent d’approcher au mieux l’histoire et la souffrance des parents, de se faire une idée et de sortir de ces préjugés. Dommage qu’il ne soit pas diffusé à un horaire de grande écoute, peut-être que les diffuseurs ont pensé que ce thème était trop douloureux, voire choquant ou ne concernait pas tant de monde que cela…..Le deuil périnatal à une époque où la maternité est louée comme une aventure extraordinaire sans obstacle, un monde où la médecine est vantée pour ses prouesses et promesses d’éternité…quel échec la mort….

Dommage aussi car les diffuseurs ne savent peut être pas que le législateur a permis d’inscrire  un enfant sans vie sur le livret de famille….

 

A l’association, nous connaissons le parcours difficile des parents confrontés à la prématurité et parfois au drame de la perte d’un bébé in utéro, mort né ou décédé après quelques heures ou quelques jours de vie. Nous entendons ces parents, un livret leur ait d’ailleurs consacré (Deuil et prématurité).

La blessure d’un deuil est terrible mais terrible est aussi la banalisation par l’entourage, la Société du drame vécu. A chacun ces moyens d’action, un film, une association, pour que ces parents se sentent moins seuls et que chacun de près ou de loin concerné puisse les accueillir et les accompagner.

 

Après tout n’est-ce pas un peu notre humanité à tous qui est en deuil quand un petit être quitte ce monde ? »

 

En savoir plus sur Return to Zero, sous-titré en français

 

 

1 Commentaire

  • Je ne vais pas manquer de regarder car ma fille et mon beau fils on perdu une petite fille à 5mois et demis de grossese. En plus je vais partager sur ma page car je travaille pour touts ses petits enfants en couveuses.