L'actualité de SOS Prema

Parents, soignants et poiliques : un trio gagnant pour nos plus fragiles !

Dans le cadre de notre démarche permanente de sensibiliser les pouvoirs publics aux réalités du terrain, Charlotte Bouvard, directrice fondatrice de SOS Préma a invité à Brest Isabelle Le Callenec , députée d’Ille et Vilaine et Secrétaire de la Commission des Affaires Sociales de l’Assemblée Nationale.
Cette visite officielle a pour but d’évaluer les dispositifs mis en place par l’Hôpital de Brest, précurseur dans l’accompagnement de l’enfant et de sa famille en France, et, le cas échéant, proposer dans le cadre de son travail parlementaire des évolutions législatives, des voies d’améliorations de la prise en charge des prématurés et de leurs parents avant, pendant et après l’accouchement.
 
Le dîner d’hier, en présence du Pr. Jacques Sizun (chef du service de néonatologie et de réanimation pédiatrique du CHU de Brest) , du Pr. Nathalie Ratynski (formatrice Nidcap), et du Dr. Amélie Dalhuin (pédiatre au CHU de Rennes et conseillère municipale à Rennes), lui a permis d’échanger avec 2 Correspondantes Locales de SOS Préma (mamans de prémas), sur le thème : « qu’est-ce qu’être Parent de Préma / la prématurité ne s’arrête pas à la sortie de l’hôpital »
Aujourd’hui, elle était reçue par le Pr Jacques Sizun et son équipe, en présence de Philippe El Saïr, directeur du CHU de Brest, pour une présentation des soins de développement individualisés centrés sur la famille ; elle a ensuite visité le service de néonatologie de l’hôpital afin de découvrir le fonctionnement des différentes unités du service (réanimation, néonatalogie, unité Koala).
 
Un bel exemple de travail main dans la main entre les 3 acteurs majeurs de la prise en charge de nouveau-nés vulnérables (les parents, les équipes médicales, les politiques) qu’Isabelle Le Callenec a parfaitement résumé : « quand il y a la volonté et la ressource humaine, il y a le chemin. Je crois à la force des coopérations entre personnes de bonne volonté prêtes à faire un pas vers la vérité de l’autre ».
Nous avons tous un seul et même but, le meilleur pour nos plus fragiles !
 
1
 
2
 
3