L'actualité de SOS Prema

Racontez-nous votre histoire : les soins de développement

Comme l’an dernier, pendant les mois de juillet et août, nous vous proposerons chaque semaine un thème de discussion précis et vous pourrez nous raconter votre expérience sur ce sujet en commentaire : vous pourrez décrire la situation, mais aussi nous raconter comment vous l’avez vécue. Cela nous permettra de mieux vous connaître et nous aidera pour les différents groupes de travail auxquels nous participons.

Vous êtes prêts ? ‪#‎RacontezNousVotreHistoire‬ commence dès aujourd’hui :

 
Les soins de développement s‬‬ont un ensemble de techniques visant à réduire le stress du nouveau-né hospitalisé et à améliorer son développement futur. Leurs effets bénéfiques ont été largement démontrés. Ils sont pratiqués dans beaucoup de service, par les soignants et les parents : enveloppement, portage, peau à peau, réduction du bruit et de la lumière, etc.
Lors de l’hospitalisation de votre/vos enfant(s) avez-vous entendu parler de ces techniques de soin ? Concrètement, comment cela se traduisait-il dans la vie à l’hôpital ? Qu’est-ce que cela vous a apporté ?
 
A vous la parole, et merci pour votre participation !!
 
16 mai 2010-bain enveloppé en réa on est tous les 4 pour la 1ère fois

1 Commentaire

  • katilyass

    Bonjour,
    Mon fils est né à 30 SA, le 29 avril 2013, il pesait 790g suite à un RCIU. Aujourd’hui il est en pleine forme. Et je pense presque chaque jour à la formidable équipe du service de néonatologie de l’hôpital couple-enfant de Grenoble, sans qui nous n’en serions peut-être pas là aujourd’hui.
    Le service de néonat de Grenoble est pourvu de chambres individuelles (ou parfois doubles pour les jumeaux). C’est une grande chance car j’ai pu ainsi profiter au maximum de mon bébé dans l’intimité et le calme. Effectivement la réduction du bruit et de la lumière pour le bébé (et les parents déjà bien suffisamment stressés par les alarmes des machines) est très importante. La couveuse d’Ilyas était la plupart du temps recouverte d’une couverture pour lui éviter la lumière.
    Dès le 2ème jour de sa naissance j’ai pu prendre mon bébé contre moi, c’est une expérience indescriptible, une joie intense, une sensation de bien être total, que nous avons pu répéter tous les jours jusqu’à sa sortie 2 mois 1/2 plus tard.
    Ilyas était bien enveloppé dans sa couveuse, mais je ne me souviens pas qu’il ait pris un bain enveloppé comme on peut le voir sur cette photo. On nous a également bien conseillé de ne pas le caresser mais plutôt l’envelopper de nos mains pour le rassurer.
    Finalement, la seule chose sur laquelle il reste peut être à travailler, c’est le bruit des alarmes, très stressant, mais avec l’habitude j’avais appris à appuyer sur le bouton d’arrêt lorsque c’était possible.
    Mon fils est en pleine forme, mon expérience de la néonat à l’HCE de Grenoble a été aussi bon que possible dans de telles circonstances, mais je crois que l’on reste malgré tout marqués à vie par l’expérience de la prématurité. Sur le coup je n’ai pas éprouvé le besoin ou l’envie de me renseigner plus sur les risques etc.,je prenais les choses comme elles venaient, sans vouloir trop me poser de questions. Ce n’est que quelques mois après la naissance d’Ilyas que le choc est venu, que j’ai réalisé la chance que j’avais eu que tout se passe si bien pour nous, et c’est depuis que je consulte régulièrement votre site. Bravo pour ce que vous faites et merci.
    Katia.