Soignants

Soignants
2. Parents/Soignants

Parents-Soignants, ou la confrontation de deux imaginaires.
 

M. et Mme D., après avoir passé une nuit sans sommeil, arrivent comme chaque matin depuis trois longues semaines en néonatologie pour aller voir leur bébé.

 

Mme D. a accouché brutalement à 28 SA d’un petit Julien, qu’elle a vu la première fois en réanimation, perfusé, intubé. Drôle d’endroit pour une rencontre…
Les soignants ont expliqué le fonctionnement des machines et du service.

 

Pour Julien, il faut attendre….
M. et Mme D. viennent tous les jours : l’équipe leur propose de participer aux soins, de faire du peau à peau. c’est important qu’on leur propose car ils ont peur de demander les choses, de déranger. Aujourd’hui, ils arrivent près du box et voient LA puéricultrice de Julien en sortir avec une certaine précipitation…
 
Mme D. se demande : Pourquoi Joséphine a bâclé les soins de Julien, si Julien l’a mise de mauvaise humeur, ou si eux-mêmes ont fait quelque chose qui l’a contrariée, ou s’ils sont venus trop tôt ?
 
Mme D. en parle à son mari qui lui répond qu’il n’a rien remarqué (comme d’habitude) et qu’elle fait trop d’histoires (bis)… Mme D. est angoissée.

 

Joséphine a pris son service à 20 h, elle aime travailler la nuit et tenir compagnie à tous ces petits patients de néonatologie. Elle se dit que cela doit être difficile pour les parents qui sont seuls chez eux : d’ailleurs elle les encourage à appeler et leur donne volontiers des nouvelles nocturnes de leur bébé. Elle pense à Julien dans le box n°3, cela doit sembler long aux parents. Elle aimerait bien avoir un bébé, elle y pense avec son compagnon; quoique, ils se sont disputés hier sur le trajet de leur travail à propos des prochaines vacances : louer une maison ou être « reçus » chez les beaux parents ?

 

Le travail et la vigilance commencent… pendant de nombreuses heures.
Tiens, voilà les parents de Julien, elle est en train de faire les soins, elle a vraiment envie de leur faire plaisir et de les laisser enfin retrouver Julien et savourer ce moment juste entre eux… elle reviendra finir les soins plus tard.
 
Joséphine ne comprend pas pourquoi Mme D. la regarde bizarrement, elle a l’impression qu’elle lui en veut… Elle a dû faire un truc qui ne leur a pas plu, mais quoi ?

 

Cette petite histoire pour illustrer que :

- Joséphine croyait bien faire,
- ce qu’imagine Joséphine est à cent mille lieues de ce qu’imagine Mme D.(quant à M. D., on n’en saura jamais rien dans cet épisode),
- Mme D. est souvent anxieuse le matin quand elle arrive en néonat, elle cherche sur le visage des soignants des signes prouvant que la nuit de Julien a été bonne.
- Mme D. n’ose pas demander ce qui se passe à Joséphine, elle la sent un peu chiffonnée mais elle a peur de la froisser davantage, cela pourrait avoir des conséquences sur les soins de Julien, fâchée, elle pourrait moins bien s’en occuper…

 

Reprenons :

Joséphine s’occupe de Julien ; quand elle voit arriver ses parents, elle leur demande s’ils préfèrent qu’elle s’en aille et les laisse tranquilles profiter de son réveil, elle leur dit qu’ils ne s’inquiètent pas, elle reviendra plus tard.
Joséphine leur a demandé leur avis et la maman de Julien a dit qu’elle aimerait bien rester seule avec lui si cela ne pose pas de problème bien sûr… mais non, puisque Joséphine le propose… (M. D. n’a pas d’avis sur la question, c’est sa femme qui décide).

 

Mme D. s’est dit que Joséphine avait l’air soucieuse, lui demander peut-être si tout va bien…
Joséphine rentre chez elle retrouver son compagnon et ses soucis, en se demandant néanmoins si elle ne devrait pas lui proposer de partager leurs vacances entre la location et les beaux-parents. Le questionner à ce sujet, tout en mettant de la ponctuation sur des signes, de plus en plus évidents pour elle, de son désir d’enfant.

 
Myriam DANNAY, psychologue clinicienne, à l’association SOS Préma.