Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Charte du nouveau-né hospitalisé

Le 17 novembre 2021, à l’occasion de la Journée Mondiale de la Prématurité, SOS Préma, la Société Française de Néonatalogie et Adrien Taquet (Secrétaire d’Etat en charge de l’enfance et des familles), ont inauguré la Charte du nouveau-né hospitalisé.

Ensemble, agissons pour que les nouveau-nés hospitalisés ne soient plus séparés de leurs parents.

L’hospitalisation des nouveau-nés, un enjeu de santé publique

Sur 740 000 naissances par an en France, on compte 75 000 nouveau-nés hospitalisés dont 60 000 naissances prématurées. Sur ces 60 000 bébés, 2000 décèderont à la naissance et 2 à 3 000 dans les mois qui suivent. 3 000 seront porteurs de handicap et 12 000 connaîtront des retards de développement.

L’hospitalisation du nouveau-né est un réel défi pour une famille en construction et suscite des émotions intenses. Elle nécessite la mobilisation des ressources de tous pour offrir au bébé les meilleures chances de bien grandir.

 

Favoriser le « Zéro Séparation » entre les parents et leur enfant dès la naissance

La Charte du nouveau-né hospitalisé définit, en 10 points, les besoins essentiels du bébé. Elle s’appuie sur la théorie de l’attachement qui montre que, pour avoir un développement optimal, sur le plan social, affectif et cognitif, un nouveau-né doit établir une relation continue avec ses parents.

Pour favoriser ce lien d’attachement, il est essentiel de s’appuyer sur les soins de développement.

Les soins de développement regroupent l'ensemble des techniques environnementales et comportementales dont le but est d'aider le développement harmonieux de l'enfant né avant terme. Avant toute chose, les soins de développement, plus qu'une technique, sont une philosophie de soins. Ils intègrent les parents comme partenaires de soins, favorisant ainsi le « zéro séparation ».

En moyenne, les soins de développement réduisent de 5,3 jours la durée d’hospitalisation des bébés et contribuent à améliorer le développement de l’enfant et son état de santé.

 

Agir pour l’égalité des chances dès la naissance avec un programme d’accompagnement national des services de néonatalogie.

Très engagée sur l’égalité des chances dès la naissance, l’association SOS Préma souhaite accompagner les services de néonatalogie dans leur volonté de placer les parents au cœur du dispositif de soins prodigués aux bébés hospitalisés et leur donner les moyens en matériel et en formation.

Avec cette Charte, l’association souhaite lancer un programme d’envergure nationale afin d’accompagner les services de néonatalogie.

 

Contexte et diffusion

La Charte s’inscrit dans la continuité du parcours des 1000 jours lancé par le Président de la République en 2019.

Elle sera diffusée dans 490 services de néonatalogie en France.

La Société Française de Médecine Périnatale (SFMP), le Collège National des Sages Femmes (CNSF), le Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF), l’Association Nationale des Puéricultrices(teurs) Diplômé(e)s et des Étudiants (ANPDE) et l’Association Nationale des Auxiliaires de Puériculture (ANAP) ont déjà apporté leur soutien au projet.

 

Nous avons besoin de votre soutien.

La charte

Documents

Vous pouvez télécharger les documents suivants :

.